L'ère Kéolis (2006 - )


Juillet 2006 : Privatisation du réseau malouin et restructuration du réseau suburbain

Le 1er Juillet, Kéolis pose ses valises dans la cité corsaire. La société vient de remporter l'appel d'offre pour l'exploitation du réseau suite à la privatisation de celui-ci : la filliale Kéolis Saint Malo est crée.

 

A la rentrée, les lignes urbaines sont maintenues, mais une profonde restructuration du réseau suburbain a lieu : les lignes sont désormais numérotées, et donc plus lisibles. Chaque commune de l'agglomération obtient donc 2 A/R par jour vers Saint Malo, avec 2 A/R en TAD. Peu de changements sont intervenus sur les parcours jusqu'au mois de juillet 2014.

Janvier 2007 : La restructuration du réseau urbain

Le 3 Janvier, Kéolis restructure le réseau urbain : Le pôle d'échange est définitivement déplacé à la nouvelle Gare TGV. La grande nouveauté sera la mise en place d'une ligne semi-circulaire, la ligne C1/C2, offrant à partir de l'Intra-Muros des liaisons vers les points d'attraction du sud de la ville : Kéolis Saint Malo Agglomération, ou KSMA, est né.

Le réseau se compose alors des lignes suivantes :

 

C1 : Saint Vincent > Gare > Découverte > Saulaie > Balue > Saint Servan > Gare > Saint Vincent

C2 : Saint Vincent > Gare > Saint Servan > Balue > Saulaie > Découverte > Gare > Saint Vincent

3 : Saint Servan <> Gare <> Courtoisville <> Rochebonne <> Paramé <> Duguay-Trouin <> Fontenelles <> Rothéneuf

4 : Gare <> Marville <> Marne <> Bellevue <> Découverte <> Guymauvière <> Grand Jardin <> Grassinais <> Chateau-Malo

5 : Gare <> Espérance <> Paramé Gardelle <> Plessis <> Petit Paramé <> Duguay-Trouin <> Croix Desilles

6 : Gare <> Saint Servan <> Alet <> Rosais <> Briantais <> Quelmer

7 : Maison Neuve <> Grassinais <> Saulaie <> Découverte <> Duguay-Trouin <> Paramé=> Ligne Rocade

8 : Saint Vincent <> Digue <> Courtoisville <> Paramé <> Minhic <> Rothéneuf=> Ligne Estivale

 

Les lignes 5, 6 et 7 étant peu fréquentées et/ou passant par des passages étroits, Kéolis Saint Malo fait l'acquisition de véhicules à gabarit réduit d'occasion, le temps de l'arrivée de véhicules neufs : 1 Gruau MG50 (n°11) pour la ligne 6, et 2 GX77H (ex-Nice et ex-Auray) pour la lignes 5 (l'un roulant tandis que l'autre restait en réserve, les pannes étaient fréquentes...)

Le GX107 n°41 est quant à lui réformé.

 

Cette restructuration annonce l'arrivée de la sous-traitance : la ligne 7 est exploitée par Kéolis Emeraude (ex-Courriers Bretons), à l'aide d'un GX77H en provenance de La Rochelle, et d'un GX107 provenant de Rennes.

 

Alors qu'auparavant les horaires étaient publiés sur le site "Annuaire Emeraude", Kéolis lance son propre site internet (www.ksma.fr).

 

Les bus, qui jusqu'alors circulaient en livrée "usine" depuis l'arrivée de Kéolis adoptent progressivement la nouvelle livrée : une grande vague bleue sur les côtés latéraux, avec un bandeau vert où il est inscrit le nom de toutes les communes de l'agglomération. Cette livrée a été apposée par Décalcolux.

A noter que les faces des véhicules sont seulement garnies du logo et de l'adresse internet de KSMA. 


La délégation de service public 2006-2012 prévoie la construction d'un nouveau dépôt par Saint-Malo Agglomération, car le dépôt historique de Saint Malo Bus situé rue de la Hulotais est devenu trop petit et voué à être remplacé par un programme immobilier.

De ce fait, l'ensemble du dépôt (personnel et véhicules) est transféré dans les locaux des Courriers Bretons (devenus Kéolis Emeraude puis Kéolis Armor) dans la zone industrielle sud.

Les véhicules sont désormais parqués à l'extérieur, l'administration installée dans des préfabriqués et les ateliers mutualisés avec ceux des Courriers Bretons. Ce qui devait rester une situation provisoire va perdurer durant 6 ans : le nouveau dépôt est inauguré à l'été 2012.


 Côté équipement, de nombreuses acquisitions sont faites : de nouveaux oblitérateurs, Seipra toujours, mais de type Tricontact, sont achetés : la différence par rapport aux anciens est sans doute le bip électronique lors de l'oblitération, à la place de la cloche.

Des poteaux provisoires sont également achetés, de marque MDO. Cependant, leur poids fait qu'ils gisent souvent à terre, car amenés à tomber pour un simple coup de vent. De plus, les horaires sont apposés sur le haut du poteau, rendant la lecture difficile pour les personnes de petite taille.

Un réseau qui divise

Ce réseau est fortement contesté par les usagers :

- D'une part, cette restructuration a entrainé la disparition des liaisons directes entre Saint-Servan Sud et Paramé, au profit d'une "correspondance" à la Gare malheureusement fort peu respectée,

- Les quartiers de Paramé et de Rothéneuf ne sont plus reliés directement à l'Intra-Muros, toujours avec une "correspondance" à la Gare,

- Le quartier de l'Espérance voit son offre diminuée quasiment par 3,

- Le quartier de la Guymauvière conteste le nouveau tracé de la 4, passant au coeur de celui-ci : Ils jugent ce parcours dangereux, et plus bruyant, la ligne étant majoritairement exploitée en Setra S215SL.

 

Malgré cela, on observe quelques nouveautés :

- La desserte régulière de quartiers oubliés (Petit-Paramé, Rosais ...),

- La création d'une ligne rocade (ligne 7) sans passer par la gare,

- Le meilleur cadencement de toutes les lignes,

- L'ouverture d'un guichet d'information à la Gare SNCF. 

Mars 2007 : Quelques ajustements

Pour répondre à la grogne des usagers, quelques modifications interviennent :

- La ligne 4 contourne désormais le quartier de la Guymauvière, seul les services scolaires y passent,

- La ligne 7 passe dans le quartier de la Découverte via l'arrêt "Arkansas", et fait un crochet par le quartier de l'Espérance.

- La ligne 8 est mise en service à l'année : elle circule toutes les heures entre St Vincent et Paramé, et un TAD est mis en place entre Paramé et Rothéneuf,

- Une nouvelle ligne, la 9, est crée, et offre la transversale Nord-Sud manquante depuis la restructuration du réseau. Elle effectue le parcours Croix Desilles <> Paramé <> Espérance <> Gare <> Saint Servan <> Bellevue <> Launay Breton <> Grassinais. Néanmoins la fréquence reste peu attractive (70 min).

 

Cette légère restructuration s'accompagne par la réception d'un Volvo 7700 supplémentaire en Avril : les coques des sièges sont désormais bleues, contre rouge dans les autres véhicules.

Juillet 2007 : Services de Soirée

A l'occasion de la période estivale, le réseau s'adapte :

- Les lignes C1/C2 circulent en soirée, avec une fréquence de 60 min,

- La ligne 8 est renforcée à la demi-heure l'après-midi, et offre aussi une fréquence de 60 min en soirée,

- La ligne 10 offre des services longeant la côte entre Saint Coulomb et Cancale, et desservant donc les différentes plages, avec 3 Citélis 12 fraîchement reçus.

- Les services scolaires sont bien sur interrompus.

Rentrée 2007 : Horaires d'hiver

Il s'agit d'une rentrée pleine de surprise pour les usagers de la ligne 8 : Malgré la promesse de la municipalité de la maintenir toute l'année, il est annoncé que la ligne ne fonctionnera pas entre les vacances de la Toussaint et de Février.

Nouveaux mécontentements, nouvelles pétitions : La ligne est maintenue tout l'hiver.

La ligne 7 est désormais exploitée avec un Heuliez GX117L, ex-Villefranche et ex-Aéroport de Lyon, d'où la présence d'un rack à bagages.

Un Dietrich Noventis 420 et un Heuliez GX127 sont respectivement reçus en Février et Avril 2008, afin d'exploiter les lignes 5 et 6.
Le Gruau MG36 est réformé, l'un des Heuliez GX77H est revendu au réseau d'Auray, tandis que l'autre est stocké au dépôt.

Septembre 2008 : Bienvenue à Saint Jouan !

Saint-Jouan, commune limitrophe de Saint-Malo n'était jusque là membre d'aucune intercommunalité. C'est chose faite depuis le 1er Janvier 2008, puisque la commune a intégré Saint Malo Agglomération.

C'est pourquoi la ligne 9 est prolongée de la Grassinais vers Saint Jouan, en passant par le Centre Commercial de la Madeleine.

Le problème de ce prolongement est l'antenne de la Grassinais, desservi par tout les services, rallongeant donc le temps de parcours de la ligne inutilement de 5 minutes.

Il n'empêche que la deuxième voiture qui ne circulait qu'en fin de journée auparavant circule désormais toute la journée, mais la fréquence reste quasiment identique (60-70 min). Cependant, la fréquentation de la ligne est boosté par ce prolongement.

La ligne 14 est également concernée, en ajoutant la même desserte que la ligne 9 sur son parcours.

En Janvier 2009, le Setra S215SL n°53 est réformé, suite à de trop nombreux problèmes techniques.

Septembre 2009 : le Rosais plus près

La ligne 5 qui jusqu'alors se terminait à la Gare est prolongée jusqu'au Rosais, en passant par l'Hôpital.

Ce prolongement n'est pas anodin, puisqu'il permet de relier les deux centres hospitaliers d'une part, et d'offrir d'autre part une nouvelle liaison transversale entre Saint Servan et Paramé.

Septembre 2010 : Changement de toit

Avec le plan de l'accessibilité 2015, les arrêts devront être accessibles aux personnes à mobilité réduite : Accès facilité dans le bus, information aux arrêts ...

Exit les abribus JCDecaux présent depuis les années 2000, bienvenue aux Abris Service ! Tous les abribus sont renouvelés, ainsi que certains poteaux, remplacés également par des abribus.

Les poteaux ne sont pas délaissés, puisque que les plus vétustes sont remplacés par des Clear Channel sur le réseau urbain, et des Lacroix sur le réseau suburbain.

Août 2011 : Du nouveau en perspective

Un appel d'offre est tombé, pour la fourniture de 2 à 6 véhicules : soit des Standards, soit des Standards BHNS. Ils seront équipés de 2 oblitérateurs au lieu de 1 dans les véhicules actuels. Si BHNS il y a, il est demandé de recréer un véhicule avec un esthétisme de type "Tramway", avec beaucoup de luminosité à l'intérieur.

Cet appel d'offre sonne le glas aux S215SL, qui, après près 20 ans de services, sont amenés à être remplacés.

Il est demandé aux entreprises candidates de remettre leurs offres avant le 30 septembre 2011.

Septembre 2011 : Changements, continuité

Si le service d'hiver 2011/12 ne marque pas de changements de l'offre KSMA, que ce soit sur les réseaux urbains, interurbains et TAD, il est toutefois le théâtre de changements sur une échelle départementale.

La desserte sur la ligne TER n°13 Rennes <> St-Malo est une fois de plus renforcée, pour offrir plus de capacité sur le trajet St-Malo.

En effet, à l'occasion de la réorganisation du réseau Illenoo, la desserte de la cité corsaire est profondément modifiée par:

-La scission de la regrettée ligne 8 en lignes 8a et 8b, cette dernière reliant St-Malo à Tinténiac, où une correspondance reste possible vers Rennes. L’absence de relations directes marque la volonté du département de proposer un service de proximité, et non concurrent du réseau TER.

-La disparition des missions St-Malo <> Le Minihic de la ligne 16, devenue 16a au départ de St-Malo vers St-Briac, et cadencée à l'heure.

-La suppression pure et simple de la ligne 17, hors période estivale, entre St-Malo et Dol, et ce malgré les protestations des municipalités desservies et dorénavant isolées (cas du Vivier-sur-Mer).

Octobre 2011 : Un peu de diversité ne fait pas de mal ...

Kéolis Emeraude, sous-traitant de plusieurs lignes, a reçu un Citaro II neuf. Il est affecté à la ligne 10, en complément des Citélis 12 déjà présents. Actuellement, il est encore en livrée usine (blanc), mais les autocollants de la MPA (montée par l'avant) ont été apposés.

Une photo du véhicule est disponible dans la photothèque.

Juin 2012 : Une odeur de neuf, enfin !

L'Appel d'offre passé en Août 2011, remporté par HeuliezBus début 2012, a fait que 4 nouveaux véhicules ont été mis en service : il s'agit du GX327, dans sa version BHNS (Bus à Haut Niveau de Service). Inaugurés en même temps que le nouveau dépôt de la Grande Rivière, à proximité de la station d'épuration, et prêt depuis plus de 6 mois. Ces véhicules sont affectés en priorité sur les lignes C1 et C2, néanmoins il n'est pas rare de croiser l'un de ces véhicules le dimanche sur la ligne 3.

Ces 4 premières unités sont numérotés de 71 à 74. Notons la présence d'une troisième porte, disparue depuis l'ère des SC10R dans la cité corsaire, et également l'installation de deux oblitérateurs à l'entrée du véhicule. Ces derniers seront d'ailleurs suivis de d'autres unités, BHNS ou non, afin de renouveler le parc : Saint-Malo Agglomération prévoit l'achat de 9 bus d'ici à 2019, ce qui va conduire à la réforme progressive des Setra S215SL et des Heuliez GX217.

En parallèle, donc, est inauguré le nouveau dépôt de Grande-Rivière, situé impasse de l'Ablette, où l'administration du réseau avait pris ses quartiers quelques semaines auparavant.

Le réseau KSMA dispose enfin de deux emplacements en atelier à plein temps, d'une zone de parc pour autobus et automobiles suffisante, et d'une enceinte clôturée. Son accès se fait via l'avenue Charles-de-Gaulle et le croisement de l'Espérance, ce qui impacte le temps de parcours des services à vide.

Juillet 2012 : Le renouvellement de DSP se prépare

L'appel d'offre vient de tomber pour le contrat de DSP (Délégation de Service Public) couvrant la période 2013 - 2019, et les nouvelles ne sont pas excellentes : alors qu'une majorité d'agglomérations investissent dans les transports en commun, Saint-Malo agglomération choisit la restriction budgétaire, qui s'accompagnerait d'une restructuration du réseau, avec à la clé des quartiers beaucoup moins bien desservis (l'offre étant parfois tout bonnement supprimée !). Un article est consultable à ce sujet.

Si Keolis n'est pas retenu, le visage du réseau risque de changer du tout au tout; en effet, l'opérateur a donné son nom au réseau (KSMA), ses couleurs à la livrée des véhicules, etc...

Printemps 2013 : Dans le flou

Alors que le délégataire de service public sur la période 2013-2019 devait être annoncé en Janvier, l'agglomération semble avoir reporté le sujet aux calendes grecques. Le réseau poursuit donc, à son rythme quotidien. Il est à noter que, depuis septembre 2012, ce n'est plus le premier mais les deux premiers services de la ligne 3 qui desservent Saint-Vincent.

Le parc affrêté est également renouvelé, avec l'arrivée d'un second Citaro pour Keolis Emeraude, de Crossway LE pour la ligne 16a de Keolis Armor. Par ailleurs, KSMA s'apprête à reçevoir ses deux derniers GX327 BHNS, permettant d'evincer le dernier Volvo7700 engagé sur la ligne C.

Juin 2013 : Et la lumière fut.

Ce n'est que le 06 juin 2013 que le nom du nouveau délégataire fut annoncé, pour un contrat débutant dés la fin du mois. Malgré une compétition âpre entre Keolis et son outsider Vectalia, Keolis est reconduit comme exploitant du réseau KSMA.

Dés lors, il est annoncé que le réseau sera refondu à l'été 2014, comme il l'était explicité dans le dossier d'Appel d'Offre.

Par ailleurs, Saint-Malo Agglomération annonça qu'elle comptait devenir le propriétaire de l'ensemble du parc roulant employé sur le réseau, soit près de 65 véhicules. Permettant de ne plus sous-traiter de véhicules à Keolis Emeraude et TIV, qui se les verraient confiés par l'AOT (Autorité Organisatrice des Transports), cela permettant de réaliser une économie de 800,000€ annuelle.
Pour l'été 2013, le réseau est reconduit tel que l'été précédent, avec cependant une révision des services de soirées. Ces nouveaux horaires, permettant d'engager une voiture en moins, conduisent également à une fin des services plus tôt. Il en fut de même à la rentrée.

Enfin, ce nouveau réseau marque l'arrivée d'un Système d'Aide à l'Exploitation et d'Information Voyageur (SAEIV), annoncé avec le nouveau réseau.

Printemps 2014 : Préparation au nouveau réseau

Le début du mois de mars 2014 marque une révolution sur le réseau, avec l'équipement de l'HeuliezBus GX327 n°71 du SAEIV. Celui-ci est fourni par le français Navocap, avec son produit Luciol.

Par ailleurs, les premiers véhicules commandés par l'AOT pour le nouveau réseau sont réceptionnés. Les premiers furent ainsi 08 Mercedes Intouro M, arrivés le 25 mars à la concession malouine d'Evobus. Ces véhicules marquent une rupture dans les habitudes malouines. Si ce n'est pas la première fois que l'AOT se dote de véhicules de marque étrangère (rappelons-nous les précédents Setra au début des années 90 et Volvo en 2005-2006), l'arrivée de véhicules Mercedes est inédite. En outre, elle réceptionne également des autocars, quand elle les avait toujours sous-traités jusqu'à alors aux entreprises locales. Enfin, ces véhicules sont acquis auprès d'une centrale d'achat, l'UGAP.

Juin 2014 : Dernier préparatifs

Au 02 juin, la concession Evobus réceptionne 09 Mercedes Citaro 2 N, dont 5 en aménagement périurbain. A noter que comme leurs prédécesseurs HeuliezBus GX327, ils sont dotés de baies basses sur leur flanc gauche.

8 jours plus tard, 3 Vehixel M City furent également réceptionnés au dépôt de Grande Rivière. Ces véhicules sont destinés à la couverture de services en heures creuses sur les lignes 10 et 12, ainsi qu'à l'exploitation de la navette Cœur de Ville.

Des Bornes d'Information Voyageur sont également installés sur 17 arrêts du réseau, quand la société DecoAder pose la livrée sur les nouveaux véhicules à compter du 20 juin.

En outre, ce n'est qu'à compter du 10 juin que le nouveau réseau est officiellement présenté aux usagers, alors qu'il était pratiquement prêt (seule la desserte de Saint-Ideuc ayant été ajoutée) depuis le mois de mars.

A compter du 30 juin, les services de Keolis Saint-Malo commencent à modifier l'affichage aux arrêts, pour que tout soit prêt le 05 juillet. Cela inclut le changement de noms d'arrêts, peu nombreux (35, excusez du peu) sans oublier les créations (et les suppressions).

05 juillet 2014 : Lancement d'une nouvelle offre

Le 05 juillet 2014 fut ainsi lancé en grande pompe le réseau KSMA 2.0, alors que l'ancien n'avait que 7 ans et demi. Ce nouveau réseau tranche avec l'ancien en corrigeant ces principaux défauts. Ce dernier est structuré autour de 3 lignes fortes (avec une fréquence de 20 minutes) :

 

Ligne 1 : Intra Muros <> Gares <> Saint-Servan <> La Madeleine

Ligne 2 : Intra Muros <> Gares <> Découverte <> La Madeleine

Ligne 3 : Intra Muros <> Gares <> Louis Braille <> Paramé Mairie <> Croix Desilles

Ces lignes circulent avec une fréquence de 6 à 7 minutes sur leur tronc commun du lundi au samedi, contre 10 min auparavant. Par ailleurs, le quartier de Paramé gagne une liaison directe avec Intra Muros, tort reproché au réseau précédent.
Ce nouveau réseau dispose également de deux lignes complémentaires, visant à desservir les quartiers périphériques :

 

Ligne 4 : Rothéneuf Les Ilôts - Fontenelles - Grand Mât - Paramé Mairie - Rochebonne - Courtoisville - Gares - St-Servan Mairie - Bellevue - Launay Breton - Clinique - Chateau Malo

Ligne 5 : Cancale Ville es Gris - Cancale Eglise - Saint-Coulomb Place du Marché - Grand Mât - Paramé Mairie - Plessis - Espérance - Gares - Hôpital - Bellevue - Grand Jardin - La Madeleine - Saint-Jouan Centre - St-Jouan Stade

Aux côtés de ses lignes, sont greffés les lignes visant à desservir au plus près les quartiers avec une faible demande pour un service de transport public, avec une fréquence à l'heure.

 

Ligne 6 : Quelmer - Goëlletrie - Flourie - Rosais - Solidor - St-Servan Mairie - Gares

Ligne 7 : La Haize - Paramé Mairie - Grand Mât - Petit Paramé - Découverte - La Flaudaie - René Godest - Patton - LIgne Rocade

Ligne 8 : Intra Muros - Digue - Courtoisville - Kennedy - Rothéneuf Les Ilôts - Cancale La Houle (en été uniquement)

A noter que la ligne 7 permet de desservir un quartier qui ne l'avait jamais été, celui de La Haize. Par ailleurs, le quartier de St-Vincent à St-Coulomb gagne une desserte scolaire avec la ligne 8.

Enfin, le réseau périurbain connut une forte expansion de l'offre de transport public proposée avec cette version 2014 du réseau KSMA. Outre la ligne 5, il repose sur une nouvelle ligne 9, circulaire périurbaine desservant l'ensemble de la première couronne.

Ligne 9 : Saint-Malo Gares - Saint-Méloir - La Gouesnière - Saint-Père-Marc-en-Poulet - Saint-Jouan des Guérets - Saint-Malo Gares

Ligne 10 : Saint-Malo Gares - Chateaneuf-d'Ille-et-Vilaine - Miniac Morvan - Le Tronchet

Ligne 11 : Saint-Malo Paramé Mairie - Saint-Méloir des Ondes - Saint-Benoît des Ondes - Hirel - La Fresnais - Lillemer - Saint-Guinoux - Saint-Père-Marc-en-Poulet

Ligne 12 : Saint-Malo Launay Breton - Saint-Suliac - La Ville es Nonais - Chateauneuf-d'Ille et Vilaine - Plerguer

Ligne 13 : Cancale Eglise - Saint-Méloir des Ondes - Saint-Méloir Gare La Gouesnière - Ligne estivale

Hiver 2014 : Le temps des ajustements

Dés son lancement, ce réseau fut source de nombreuses critiques, parmi lesquelles les problèmes de régularité de l'ensemble des lignes du réseau, de la fréquence réelle de la navette Cœur de ville (40 minutes au lieu des 20 annoncées), sans oublier les terminus de certaines lignes en périphérie de la ville de Saint-Malo.

Ce n'est cependant qu'en septembre 2014, avec la mise en œuvre des services scolaires que le réseau KSMA a accumulé le plus de critiques. Ainsi, de nombreuses corrections sur les parcours des circuits ont dus être effectuées (8 salves de modification annoncées entre septembre 2014 et janvier 2015 sur le site internet, concernant plus de 80 modifications concrètes), à la conséquence de nombreux courriers envoyés à Keolis et à Saint-Malo Agglomération, en sa qualité d'AOT. De surcroît, pour faire face à des problèmes de régularité, un correctif d'horaires a du être effectué à la rentrée des vacances scolaires, le 03 novembre. Par ailleurs, plusieurs collèges ont modifié leurs horaires de sortie pour permettre à leurs élèves de prendre le bus.

Au travers des gouttes d'orage, trois véhicules supplémentaires sont réceptionnés : 2 HeuliezBus GX137, attendus depuis le lancement pour exploiter les lignes 7 et 8 avec ce type de matériel. Un Renault Master équipé par Durisotti est également réceptionné, dans le but d'exploiter le service de substitution PMR prévu pour le 1 janvier 2015. Sur l'année, 23 véhicules furent ainsi réceptionnés, pour un montant de 6 millions. Un tel effort d'investissement n'ayant jamais été réalisé sur le réseau KSMA.

2015, le calme après la tempête

Après le lancement du nouveau réseau l'année précédente, et la réception de 23 véhicules, l'année 2015 s'annonce beaucoup plus calme. La principale nouveauté du début de l'année fut ainsi le prolongement de la ligne 8 jusqu'à Saint-Vincent en heures scolaires à compter du 19 janvier, permise par l'exploitation en midibus de la ligne.

Pour cette année 2015, l'agglomération investit également 1.4 millions d'euros pour l'acquisition de nouveau matériel, à savoir 6 autocars ainsi qu'un minibus.


Le 1er Juin 2015, un nouveau site internet est mis en service, plus moderne et répondant aux normes d'accessibilité. On dénombre quelques nouveautés, comme la présence d'une rubrique Info Trafic spécifique, et la mise en œuvre plus concrète du service Timéo, permettant de connaitre les prochains départs en temps réels à chaque arrêt.

Eté 2015 : premiers ajustements des lignes régulières

Après avoir porté plus de 80 modifications sur les lignes scolaires au cours de l'année scolaire 2014-2015, l'agglomération a mis en œuvres quelques ajustements sur les lignes régulières pour suivre la demande. Deux constats émergent rapidement : l'absence de services desservant la côte entre Cancale et Saint-Malo, et le manque de liaison entre Cancale et les communes de la baie.

Un avenant à la DSP est voté au cours du mois de mai, afin de lever des fonds supplémentaires (+2% sur le budget annuel) pour les modifications suivantes :

- La ligne 8 estivale est fusionnée avec la ligne 13, permettant de desservir durant cette période de relier de manière régulière Cancale à Saint-Méloir. Quelques services sont prolongés jusqu'à la gare de La Gouesnière. La ligne fonctionne avec une fréquence de 40 à 45 minutes toute la journée de 09h00 à 00h00. L'exploitation est assurée par TIV (note : pour l'été 2015), nécessitant deux voiture supplémentaire par rapport à l'année précédente.

- La ligne 11 reprend son ancien parcours entre Saint-Méloir et Saint-Benoît, en passant par les Portes Rouges, en raison du carrefour du Vaupinel, particulièrement dangereux et accidentogène.

- La desserte du bourg de Cancale est modifiée. Un nouvel arrêt est créé au niveau de la poste. La ligne 5 est limité à l'arrêt Cancale Eglise, tandis que la ligne 8 dessert la commune de manière différente selon le sens de circulation. En direction de Saint-Malo, elle dessert Terrelabouët, le port et le centre-ville (Eglise), tandis que dans l'autre sens, elle passe par le collège René Cassin, le centre-ville (Poste) et la Ville-es-Gris.

- La ligne 13 devint une ligne hivernale, visant à desservir les quartiers de Port Mer (délaissé par la nouvelle mouture du réseau KSMA), de la Houle (abandonné par la ligne 8) et de Saint-Méloir.

HIver 2015 : le réseau dans la continuité

Peu de modifications intervinrent passées celles de l'été 2015. Il est toutefois à noter qu'une grève organisée par les organisations syndicales de Keolis Saint-Malo eut lieu le 26 décembre 2015. A cette occasion, 17 des 31 conducteurs devant travailler ce jour firent grève, pour protester contre la non-embauche en CDI d'un de leurs collègues, remercié après 25 mois de CDD dans l'entreprise sans autre forme de procès. Ce fut la plus vaste grève jamais connu par Keolis Saint-Malo.