Une deuxième jeunesse pour les Volvo 7700

Mis en services de 2005 à 2007, les six Volvo 7700 de Saint-Malo Agglomération ont connu une utilisation intensive; celle-ci a accentué leur vieillissement technique et d'intérieurs. Zoom sur ces dix années de service, et sur la rénovation lancée par l'agglomération pour remettre la flotte à niveau !

 

Un article rédigé par Popol.

2004 - 2014: De multiples aspects, une utilisation intensive


Tête de série, le n°63 est vu dans sa livrée d'origine à Rothéneuf, en 2005. ©Popol
Tête de série, le n°63 est vu dans sa livrée d'origine à Rothéneuf, en 2005. ©Popol

Commandés en 2004 par Saint-Malo Agglomération, pour éradiquer les derniers SC10 R du réseau St-Malo Bus et mettre en réserve les S215 SL les plus agés, les 6 Volvo 7700 ont été réceptionnés entre 2005 et 2007.

Dessinés pour le réseau Saint-Malo Bus, ils reprennent les principales caractéristiques des matériels de celui-ci. Citons, par exemple, les motifs de textiles et coques de sièges identiques aux générations de véhicules précédentes et les dioptres centraux pour permettre l’affichage de thermomètres de lignes (possibilité par ailleurs jamais utilisée).

Premiers tours de roue pour le n°65 dans sa belle livrée rouge; il se dirige vers La Grassinais, via la Gare. ©Popol
Premiers tours de roue pour le n°65 dans sa belle livrée rouge; il se dirige vers La Grassinais, via la Gare. ©Popol
Le n°66 à l'arrêt Roulais, sur un 22 Grassinais - St-Vincent.
Le n°66 à l'arrêt Roulais, sur un 22 Grassinais - St-Vincent.

Jusqu'à fin 2006, date de disparition du réseau Saint-Malo Bus, ils étaient généralement engagés sur les lignes 21, 22 et 5 – mais ont pu être vus plus ponctuellement sur l’ensemble du réseau. Appréciés pour leurs intérieurs résolument modernes et pour leur accessibilité, ils ont néanmoins souffert de nombreux défauts de jeunesse et leur fiabilisation, laborieuse, ne fut pas sans conséquences sur la qualité de production.    

 

A compter de 2007, avec la refonte complète des lignes dans le cadre du réseau Keolis Saint-Malo 1(KSMA), ils ont troqué leur robe rouge d’origine pour une livrée d’apprêt blanche puis, rapidement, ont reçu les couleurs bleu et vertes du nouveau réseau. Série la plus récente du parc, ils étaient engagés quasi-systématiquement sur les lignes fortes C1, C2 et 3.

Vue 3D du n°68. Son aspect extérieur est très différent.
Vue 3D du n°68. Son aspect extérieur est très différent.

C’est en mars 2007 que la dernière unité, numérotée 68, rejoint le parc. A la différence des cinq premiers véhicules, celui-ci est un Volvo7700 de type II, avec une carrosserie retravaillée marquant une rupture avec l’héritage de la génération précédente, Volvo 7000. Les options de l’engin sont adaptées au nouveau réseau, avec des coques de sièges bleues et non plus rouges, l’absence de dioptre, la climatisation intégrale – elle ne sera pas retenue par la suite – et la technologie d’additifs AdBlue ; les textiles restent en revanche identiques.

La série abat alors environ 60 000 kilomètres par an. Leur fiabilité est en amélioration, mais la dégradation rapide de leurs aménagements intérieurs force l’atelier à mener des opérations ponctuelles – par exemple en multipliant les points de fixations de certains carters plastiques, sensibles à l’état de la voirie.

 

La configuration des engins, elle, demeure assez stable. Tout au plus pouvons nous noter la pose de caméra de surveillance à champ fixes, à raison de 3 unités par véhicule, quelques pelliculages événementiels sur les vitres latérales, le marquage de la montée par l'avant sur les portes avant (entrée) et médianes (montée interdite) et, en 2014 la pose du SAEIV (avec une console sur le tableau de bord et un afficheur recto-verso au premier tiers de l'engin) en vue du lancement du réseau KSMA 2.

2014: Réseau KSMA V2, les Volvo 7700 sont confiés aux sous-traitants


6 juillet 2014: Le n°66 est désormais confié au sous-traitant TIV. Il est vu sur une mission Cancale - St-Malo de la nouvelle ligne 8 estivale. © Popol.
6 juillet 2014: Le n°66 est désormais confié au sous-traitant TIV. Il est vu sur une mission Cancale - St-Malo de la nouvelle ligne 8 estivale. © Popol.

En juillet 2014, avec le lancement du réseau KSMA 2, l’ensemble du parc Volvo 7700 est  confié aux sous-traitants Keolis Emeraude (pour les 3 premières unités) et Transports d'Ille-et-Vilaine (pour les 3 dernières, dont le Volvo 7700 II n°68). En effet, l’offre périurbaine est fortement retravaillée et son intégration au réseau urbain repensée. Ce choix passe notamment par le fait d’exploiter les lignes avec du matériel de type urbain.

 

Engagés aux côtés des Citaro C2 périurbains, des Citaro Facelift et des Citelis 12, les Volvo 7700 vont voir leur rayon d’action se développer : ces véhicules, de type urbains, desservent maintenant l’ensemble – ou quasiment – du territoire de l’agglomération. On peut les voir, par exemple, circuler sur la 2 fois 2 voies RD137 (parcourable à 110km/h) entre Saint-Malo et Châteauneuf, usagers assis ou debout, sans ceintures…

 

 

Cette évolution d’exploitation n’est pas sans conséquences sur l’état des véhicules : kilométrage et circulation en vitesse en hausse, prise en main par des conducteurs et par des ateliers plus habitués aux autocars, périodes de remisage plus longues… Une rénovation de cette flotte devenait nécessaire.

 

Ci dessous, l'état du parc au 01/03/2016.

n°SMA n°ss traitant Type Mise en Service Immatriculat° Lignes Livrée Remarques
63 KE: 059167 7700 I 2005 110 AMX 35 5-9-11 SMA  
64 KE: 059168 7700 I 2005 115 AMX 35 5-9-11 SMA  
65 KE: 059169 7700 I 2005 AM 931 NJ 5-9-11 SMA ex-161 ANZ 35
66 CAT: 14001 7700 I 2005 AM 438 NJ 8-10-12 SMA ex-162 ANZ 35
67 CAT: 14002 7700 I 2006 778 ARX 35 8-10-12 SMA ex-Démo.
68 CAT: 14003 7700 II 2007 977 AVR 35 8-10-12 SMA  

2014 - 2016: À la mi-vie, une rénovation !


Les extérieurs totalement repris du n°63, premier engin traité. ©A.H.
Les extérieurs totalement repris du n°63, premier engin traité. ©A.H.

C’est décidé ! Après quasiment 10 ans d’utilisation intensive, l’agglomération de Saint-Malo acte en 2014 le financement la rénovation de ses 6 Volvo 7700.  L’objectif est de rafraîchir leurs intérieurs sur le modèle des dernières séries réceptionnées (M City, GX137, Citaro C2, Intouro…), permettant de faire disparaître le rouge des sièges ne correspondant plus avec la nouvelle charte graphique du réseau. De surcroît, afin de sécuriser un potentiel restant de 10 années avant leur retrait de l'exploitation, le sous-traitant Keolis Emeraude a également opéré une légère rénovation sur les composantes mécaniques de ses trois véhicules.

 

Cette opération mi-vie, pour emprunter un terme utilisé dans l’industrie ferroviaire, est réalisée par un prestataire extérieur spécialisé dans ce type d’interventions, pour un coût unitaire de 15 000€. A la réception d’un véhicule, celui-ci est dépossédé de ses sièges, puis ses revêtements intérieurs sont lavés – sans toutefois être remplacés – puis remis en place.    

Le n°66, en teinte d'apprêt post-rénovation, stationne chez CAT le 16/02/2016. © Antoine H.
Le n°66, en teinte d'apprêt post-rénovation, stationne chez CAT le 16/02/2016. © Antoine H.

Des sièges identiques au modèle initial (Compin B3000) avec les standards actuels du réseau KSMA (coque gris et nuances de garnitures grises, bleues et fuchsia) sont posés. Parmi les détails d’aménagement, on notera le remplacement des caméras de vidéosurveillance par un modèle permettant une vision grand angle. Par ailleurs, le numéro de parc SMA (63 à 68) disparaît de l’intérieur comme de l’extérieur du véhicule, au profit du seul numéro d’identification Keolis et/ou TIV (voir table de correspondance ci dessus).

 

Côté extérieur, le véhicule est totalement dé-pelliculé ; la caisse est traitée contre les effets d’un air aussi iodé que celui dans lequel évoluent ces engins, puis repeinte en blanc et vernie. La découpe sera, elle, posée une fois le véhicule revenu à Saint-Malo (sur celle-ci, on note la raréfaction du logo KSMA; prémices d'un futur changement de nom du réseau ?). En fonction des disponibilités du prestataire, certains véhicules ont pu être engagés quelques jours en service sans livrée. C'est notamment le cas du n°65, et surtout du n°68.

Côté technique, TBD.

Engin non rénové (cf. sièges rouges) en entretien chez Keolis Emeraude. ©Popol
Engin non rénové (cf. sièges rouges) en entretien chez Keolis Emeraude. ©Popol

D'un point de vue exploitation, et sachant que le temps de traversée de l'opération est d'environ 3 semaines, il est nécessaire de pouvoir disponibiliser un engin de façon prolongée sans impacter l'exploitation.

 

Afin de compenser l'absence pendant 3 mois d'un véhicule (avec un mois d'absence par bus), le Citaro 2 n°82 de Keolis Saint-Malo fut prêté à Keolis Emeraude. Ce manque de véhicules à plancher surbaissés est également visible chez CAT. L'opérateur, dont l'organisation issue du modèle autocar nécessite beaucoup d'engins pour peu de lignes de roulement (devrait-elle être optimisée ?), a du recourir au prêt d'un véhicule (en l’occurrence, le Volvo7700 n°65 tout juste revenu de rénovation) pour assurer la continuité de son service. L'occasion, pour quelques semaines tout au plus, de voir Transdev exploiter un véhicule badgé Keolis...

Et ça repart pour un tour...


Fin juin 2016, l'ensemble des véhicules auront été traités; parés pour 10 ans de service, la série Volvo 7700 devrait faire un bond de performance fiabilité. Pour la clientèle, cette étape marque un pas supplémentaire vers l'uniformisation des intérieurs des engins du réseau; l'étape suivante sera la rénovation des GX317 €3, sur les mêmes standards, qui doit démarrer dès juin 2016...

C'est reparti pour 10 ans ! Ce 7700 rénové est vu à St-Jouan-stade, prêt au départ pour Cancale. ©Antoine H.
C'est reparti pour 10 ans ! Ce 7700 rénové est vu à St-Jouan-stade, prêt au départ pour Cancale. ©Antoine H.

Écrire commentaire

Commentaires : 0